Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Union européenne : Vers l’élimination des HFC

En 2014, l’Union européenne (UE) a adopté un règlement dont l’objectif est de réduire progressivement l’usage des gaz à effet de serre et de tendre vers l’élimination des HFC ou hydrofluorocarbures. En réalité, d’ici 2030, les émissions de ces gaz fluorés devraient être réduites de deux tiers.

Pour évaluer l’impact climatique d’un gaz, on mesure son Pouvoir de Réchauffement Planétaire ou PRP (Global Warning Potential ou GWP en anglais). Plus le gaz montre un PRG bas, plus il est respectueux de l’environnement. Selon la réglementation de l’UE, les F-Gaz affichant un PRG de plus de 150 ne doivent plus être mis sur le marché à partir du 1er janvier 2018.

Parmi les F-Gaz les plus connus en Europe, il y a le HFC. Ce dernier se présente sous forme de gaz synthétique que l’on utilise dans de nombreuses applications industrielles tels que les aérosols techniques. Cependant, ce type de gaz peut avoir un PRG jusqu’à 14000 fois plus actif que le dioxyde de carbone (CO2), d’autant plus qu’ils renforcent l’effet de serre.

En Europe, le HFC le plus connu est le R134a, un fluide qui a été largement utilisé dans les systèmes de refroidissement et de conditionnement d’air. Il sert également à propulser les aérosols dépoussiérant/givrant. Disposant d’un PRG de 1430, le R134a ne pourra donc plus être commercialisé à partir du 1er janvier prochain.

Heureusement, il existe actuellement des alternatives aux HFC ininflammables et qui sont en faveur de l’environnement. Parmi celles-ci, on cite le gaz propulseur des dépoussiérants HFO 1234ze ; l’ammoniac (R717) et le CO2 (R744) pour les réfrigérateurs et congélateurs; etc.