La GTB ou Gestion Technique du Bâtiment est intégrée dans les missions nécessaires au bon fonctionnement des locaux tertiaires et industriels. La GTB peut aussi gérer les usages des énergies (électricité, gaz eau) et permet de réduire sa consommation électrique dès son implémentation.

GTB électricité - Gestion Technique du Bâtiment

Comment réduire sa facture d’électricité avec la GTB ? Découvrez les différentes fonctionnalités et possibilités pour moins consommer d’électricité et faire des économies sur le long terme via un bâtiment totalement intelligent.

Gestion de l’électricité avec la GTB

La GTB permet de gérer et d’améliorer la consommation énergétique d’un bâtiment. Il existe 3 niveaux de GTB et seuls les niveaux 2 et 3 permettent la supervision des équipements techniques énergivores.

En effet, le système informatique permet de centraliser et contrôler les équipements et systèmes techniques dans plusieurs domaines :

  • Chauffage
  • Climatisation
  • Ventilation
  • Eclairage
  • Isolation : stores et volets électriques
  • Production d’énergie
  • Ascenseurs
  • Accès des occupants.

L’ensemble de ces équipements sont contrôlés et analysés par des capteurs, compteurs, détecteurs ou actionneurs qui permettent une meilleure gestion et une efficience énergétique.

Les 3 niveaux de la gestion d’un bâtiment :

  1. Niveau 1 : contrôle des installations et équipements techniques. Ce niveau est très basique et assure le suivi des opérations de maintenance et la détection de problèmes techniques et de sécurité.
  2. Niveau 2 : optimisation du fonctionnement des installations énergivores. Ce niveau permet d’intégrer une régulation automatique de ces équipements en temps réel. En niveau 2, la GTB peut être réalisée à distance.
  3. Niveau 3 : suivi des données et implémentation de la « machine learning » ou « apprentissage automatique ». C’est le suivi en temps réel de la consommation énergétique (électricité à minimum, gaz, eau courante si besoin).

Le retour sur investissement de l’implémentation d’une GTB de niveau 2 ou 3 dépend du niveau de technicité mais généralement, elle est comprise entre 2 et 8 ans. Les réductions sur sa consommation électrique sont de l’ordre de 15% en moyenne et est réalisable dès la première année.

Potentielles économies de chauffage et de climatisation

Selon la norme NF EN 15232, qui définit l’impact de l’automatisation, de la régulation et de la gestion technique sur la performance énergétique des bâtiments propose une échelle d’efficacité de cette GTB. Elle est notée de A à D, dont A une GTB à fort rendement énergétique, B une GTB avancée, C une GTB standard et enfin D une GTB non-énergétique (GTB de niveau 1).

Par exemple, le potentiel d’économie d’une GTB au niveau de la consommation d’électricité pour chauffage, la ventilation et la climatisation est de l’ordre de 10% au minimum jusqu’à 55% dans le meilleur des cas.

Pour des bureaux, le gain en électricité pour le chauffage et la climatisation est de l’ordre de 35% pour une GTB passant du niveau 1 à 2, de 50% du niveau 1 à 3 et de 20% du niveau 2 à 3. Pour les hôtels, les gains sont de l’ordre de 20% du niveau 1 à 2, 35% du niveau 1 à 3, 15% du niveau 2 à 3.

Des fournisseurs d’énergie peuvent vous proposer des offres globales qui permettent d’analyser et de réduire votre électricité tels que EDF, avec un contrat de service appelé « Pilotage Intelligent du Bâtiment » lancé en 2020.