Tout savoir sur la GTB – Gestion technique du bâtiment

Un bâtiment est une infrastructure complexe qui intègre de nombreux éléments dans sa fabrication et doit suivre une réglementation bien précise et normée. La gestion technique du bâtiment ou GTB s’intègre dans les missions de gestion globale d’un bâtiment. Ayant beaucoup évoluée durant ces dernières années, elle inclut 4 types de mission :

  • La surveillance des installations de sécurité (Niveau 1 de la GTB)
  • L’optimisation de la maintenance technique (Niveau 1)
  • Le contrôle du confort et l’optimisation des coûts d’exploitation (Niveau 2)
  • L’analyse de la consommation énergétique du bâtiment (Niveau 3).

GTB : la gestion des équipements techniques

La GTB peut superviser plusieurs équipements et systèmes techniques tels que : CVC (Chauffage, ventilation et climatisation), éclairage, contrôle d’accès, ascenseur, ouverture/fermeture des stores, production de l’énergie via des panneaux solaires etc.

Par exemple, dans le cas des bâtiments à énergie positive, la GTB est indispensable pour une gestion efficace et un meilleur confort des occupants.

Le pilotage par un système informatique intégré (SI)

La GTB se base sur le pilotage des équipements techniques via un système informatique intégré permettant de traiter l’ensemble des données générées. Ces données sont collectées, analysées par différents capteurs, compteurs et actionneurs. La GTB règle ou action ensuite les équipements du bâtiment pour corriger la situation comme : actionner la climatisation lorsqu’il fait plus de 23 degrés dans un bureau (norme NF X35-203/ISO 7730 relative au confort thermique).

Les avantages de la gestion technique du bâtiment (GTB)

La gestion technique du bâtiment de niveau 3 est devenue incontournable et les derniers bâtiments sortant de terre y sont généralement équipés. Les 3 principaux avantages de la GTB :

  • Permet d’obtenir au moins 10% d’économie d’énergie annuelle avec un pilotage optimisé
  • Améliore le confort de vos collaborateurs et clients
  • Optimise votre temps en ne vous focalisant plus sur votre consommation.

Exemple d’un hôtel à Besse-et-Saint-Anastaise (63)

Hôtel d’environ 1000 m2 et 40 chambres :

  • Mensualité de seulement 250€/mois (prix fixe sur la durée du contrat)
  • Gain sur la facture d’énergie de 15% dès la première année (environ 4500 euros d’économie chaque année)
  • Détection d’une fuite d’eau par la domotique qui a permis d’éviter un dégât des eaux.

La norme européenne sur l’impact de l’automatisation, de la régulation et de la gestion technique sur la performance énergétique des bâtiments (NF EN 15232) liste les gains potentiels pour chaque niveau de GTB. Elle classifie de D à A les performances énergétiques des bâtiments :

  1. GTB à fort rendement énergétique
  2. GTB avancée
  3. GTB standard
  4. GTB non-énergétique

Les potentiels d’économies d’énergie sont multiples et diffèrent en fonction du type de bâtiment. Pour des bureaux et les commerces, le gain potentiel, passant d’une GTB de niveau 1 à 3 se rapproche des 50%. Le gain est de l’ordre de 30% pour les hôpitaux, les hôtels et les restaurants.

Pour obtenir ces performances, des sociétés tels que les fournisseurs d’énergies permettent une intégration intégrale dans leur offre de la GTB dans les bâtiments tertiaires et industriels. Par exemple, EDF a lancé en 2020 un nouveau contrat de service appelé « Pilotage Intelligent du Bâtiment » qui inclut l’installation des équipements, l’interfaçage client pour une gestion au quotidien et un service d’assistance et de dépannage.