Avant que vous puissiez agir sur vos dépenses énergétiques et ainsi les maîtriser, vous devez disposer d’un outil de supervision de consommation énergétique. Il s’agit d’un processus consistant à mesurer, piloter et maîtriser la consommation de votre bâtiment en termes d’énergie. Pour ce faire, vous devrez mettre en œuvre un outil performant, dont la gestion technique du bâtiment ou GTB.

La supervision de la consommation énergétique par la GTB

Pour la bonne maîtrise et supervision de votre consommation énergétique, des données sur votre consommation doivent être disponibles. L’intégration de la GTB sera alors nécessaire. Ce dispositif se base sur le pilotage de vos équipements techniques à partir d’un système informatique intégré et intègre des compteurs, capteurs et actionneurs afin de collecter et analyser les données générées.

Les équipements de votre bâtiment peuvent être de natures différentes et permettent une gestion optimale du bâti :

  • Contrôle d’accès (portiques, portes, etc.), ascenseurs,
  • Production énergétique à partir d’éoliennes, panneaux solaires ou pompes à chaleur,
  • Stores, éclairages et volets automatisés,
  • Eau sanitaire et chauffage,
  • Climatisation et ventilation.

Le rôle de la GTB est de régler ou actionner ces équipements pour la correction d’une situation. À titre d’exemple, la GTB actionne la climatisation lorsque la température dans vos locaux dépasse les 23 °C. La gestion de l’ensemble de vos équipements est centralisée grâce à la GTB.

Ce qu’il faut savoir sur la GTB

La gestion technique du bâtiment (GTB) est catégorisée en trois niveaux : pour une fonction basique de gestion, elle est de niveau 1 et le niveau 3 renferme les solutions d’analyse des données afin de réduire l’empreinte environnementale des bâtiments. Voici ces trois niveaux :

  • Niveau 1 pour la maintenance et le contrôle technique des installations.
  • Niveau 2 pour la supervision technique afin de réduire la consommation énergétique et améliorer le confort des occupants.
  • Niveau 3 pour le suivi et l’analyse des données de fonctionnement des installations consommant beaucoup d’énergie. Les gains de consommation énergétique peuvent être affinés grâce à ce niveau. Le niveau garantit également le confort optimal des occupants.

La GTB de niveau 2 permet la supervision de la consommation énergétique. Pour les occupants, elle apporte plus de confort, bien que son coût d’exploitation soit plus élevé par rapport au niveau 1. Les bâtiments tertiaires peuvent l’intégrer pour la gestion des équipements techniques énergivores, surtout si l’objectif est de réduire les coûts d’énergie, l’empreinte carbone et d’améliorer le confort global.

En pratique, le passage de la GTB niveau 1 à la GTB niveau 2 permet des gains de l’ordre de 10 à 20 %.

Les équipements pouvant faire l’objet d’une supervision de consommation énergétique

Les équipements qui peuvent faire l’objet d’une supervision à l’aide de la GTB offrent un meilleur confort aux occupants. La GTB vous permet de réguler la consommation de ces installations techniques particulièrement énergivores. Ces installations et équipements que la GTB peut gérer sont : l’éclairage, la production d’énergie, l’accès des occupants, les ascenseurs, les volets et stores électriques, les CVC (Chauffage, Ventilation, Climatisation).

Quant aux installations de sécurité, celles-ci nécessitent l’utilisation d’un système distinct puisqu’elles ne peuvent être centralisées par la GTB.

En fonction de vos équipements, votre investissement, pour assurer la supervision de la consommation énergétique, est de 10 à 20 %/m2. Généralement, le retour sur investissement est à moyen terme, soit entre 2 et 10 ans. En effet, dès la mise en œuvre du nouveau système de gestion, vous faites des économies.