Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

En 2019, les Français ont atteint 1 696 euros de dépenses en chauffage

La société spécialisée dans la rénovation énergétique, Effy, a réalisé un sondage auprès de plus de 50 000 Français afin de déterminer la moyenne de leurs dépenses en matière de chauffage. Le résultat du sondage a ainsi montré que, pour chauffer leur logement, les Français ont dépensé, en moyenne, 1 696 euros, en 2019. Des dépenses qui varient également suivant les régions.

Le coût du chauffage peut, toutefois, varier considérablement d’une source d’énergie à l’autre.

  • Les ménages utilisant du fioul ont le plus dépensé (1 913 euros, en moyenne).
  • Ceux qui ont eu recours à l’électricité pour leur chauffage ont dépensé, en moyenne, 1 802 euros.
  • Les foyers utilisant du gaz ont, quant à eux, dépensé 1 446 euros.
  • Ceux qui s’en sortent le mieux sont les ménages qui détiennent des installations au bois (759 euros, en moyenne).

À titre de comparaison, pour 2020, un employé payé au SMIC touche 1 539,42 euros bruts par mois.

Pour que ces résultats soient plus justes et plus pertinents, ces moyennes ont été ramenées à la surface chauffée, selon les explications d’Effy qui ajoute que généralement, les maisons chauffées au fioul sont plus spacieuses (148 m2, en moyenne) que les habitations utilisant des installations fonctionnant à l’électricité (113 m2, en moyenne).

Quant au prix moyen des énergies, à surface égale :

  • L’électricité est la plus chère : 15,90 €/m2,
  • Le fioul : 12,90 €/m2,
  • Le gaz : 11,70 €/m2,
  • Le bois : 5,8 €/m2.

Les dépenses moyennes des foyers français en matière de chauffage varient également suivant la région :

  • Île-de-France : 1 864 €,
  • Auvergne-Rhône-Alpes : 1 802 €,
  • Normandie : 1 784 €.

Les ménages du Grand-Est ont dépensé plus que la moyenne (1 745 €) et les dépenses des foyers des Hauts-de-France ont été légèrement en dessous (1 675 €).

Les régions qui sont passées en dessous des 1 600 €/an sont :

  • La Bretagne : 1 568 euros,
  • La Provence-Alpes-Côte d’Azur : 1 566 euros,
  • L’Occitanie : 1 524 euros.

Le Gouvernement vient de lancer MaPrimeRénov’, une nouvelle prime qui permet d’aider les foyers les plus modestes à procéder à la rénovation de leur habitation. Cette dernière remplace le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique).