Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Un rapport recommande aux villes britanniques de développer des alternatives énergétiques aux Big Six

ROYAUME-UNI: Villes et autorités locales peuvent se passer des « Big Six » (les six grands fournisseurs d’énergie présents au Royaume-Uni) en créant leur propre système d’énergie intelligent. Ce système pourrait être à la fois compétitif et abordable d’après le rapport établi par l’Institute for Public Policy Research (IPPR).

Le rapport encourage les villes de Grande-Bretagne de s’activer sur le marché de l’énergie afin d’aller plus loin dans le développement durable. Ce document fait état de l’importance de ces services publics sur le marché européen. La forte pression sur le système énergétique est également mentionnée dans le rapport. Ce document indique que les questions sont maintenant soulevées par les groupes parlementaires. Elles concernent la livraison de plan à long terme de la Grande-Bretagne dans le cadre des investissements énergétiques.

IPPR avance que les villes et les autorités locales ont plusieurs options à leur disposition. Elles leur permettent d’investir et de soutenir la production locale. Le nouveau rapport soutient les petites productions d’électricité de plus en plus rentable en vue d’un développement à grande échelle. Il soutient également l’effort des entreprises travaillant dans le secteur de l’énergie dans la création d’emplois locaux et la croissance économique.

Le rapport révèle les solutions d’investissements dans le marché de la fourniture d’énergie dans les villes afin de soutenir les producteurs indépendants. Elle propose également des solutions pour fournir de l’énergie abordable aux consommateurs à faible revenu. Les villes anglaises jouent un rôle substantiel et novateur sur le marché de l’énergie au Royaume-Uni. Ce rôle concerne notamment la lutte contre la précarité énergétique et l’investissement dans l’énergie verte au profit de l’économie locale.

Nick Pearce, le directeur de l’IPPR a annoncé que « Les villes du monde entier sont le fer de lance de la transformation dans le secteur énergétique. En Allemagne par exemple, la ville de Munich a déjà investi 900 millions d’euro dans les projets d’énergie renouvelable. Elle prévoit d’investir prochainement la somme de 9 milliards d’euro afin de fournir en électricité renouvelable d’ici 2015 la municipalité entière. Au Royaume-Uni, la Caisse de retraite de la Lancashire County a investi au moins 193 millions de livre sterling dans des projets à faible empreinte carbone.

Les technologies de production locale, comme l’éolien ou le solaire à moyenne échelle transforment radicalement le fonctionnement des systèmes d’énergie. Ce qui devrait mettre fin à la domination de la production centralisée. Cela va créer un système beaucoup plus diversifié et compétitif. Les villes peuvent saisir cette opportunité qui se présente pour soutenir la création d’emplois locaux et la croissance économique tout en renforçant l’approvisionnement en électricité locale. Cela pourrait aussi être une alternative économique aux subventions liées à la réduction d’émission de carbone.