Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

ATMOSphere Asia 2016 : le bilan

ASIE – La dernière édition d’ATMOsphere Asia s’est clôturée le 10 février à Tokyo. Nous vous proposons de dresser le bilan de cette édition.

Tout d’abord, elle a montré que les frigorigènes naturels étaient en démocratisation dans les pays asiatiques dans tous les secteurs, depuis les patinoires jusqu’au bâtiment, aidant ainsi à réduire l’impact environnemental et les coûts.

La compagnie indonésienne PT ADIB GLOBAL FOOD SUPPLIES est par exemple en train de revoir sa chaîne de process pour la rendre plus « verte. » En prévoyant une croissance importante du marché de la réfrigération dans les prochaines années, l’entreprise a choisi d’investir dans la réfrigération pour son entrepôt de stockage et son usine.

Plusieurs facteurs ont été pris en compte : l’efficacité énergétique, la sécurité et la fiabilité. Il fallait aussi que le système dispose d’un support technique et soit en accord avec les dernières réglementations qui, selon Ardi Wijaya, en charge du projet « poussent l’industrie vers les frigorigènes naturels. »

Le choix s’est donc porté sur le système NewTon COZ/NH3 du frabicant japonais MAYEKAWA : un NewTon R-6000 dans une chambre froide et un NewTon F-300 dans un congélateur.

Ces systèmes devraient donc permettre de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre : de l’ordre de 120 tonnes de CO2 par an pour la chambre froide et 21 tonnes par an pour le congélateur.

Les coûts d’opération d’un tel système sont moins importants, mais le plus grand défi sera de faire face à un coût d’installation assez élevé, selon M. Wikaya.

Autre cas de figure : la compagnie japonaise PATINE LEISURE, spécialisée dans les patinoires, a dû faire face au même type de contraintes.

Le Japon possède 190 patinoires anciennes dont les systèmes auraient besoin d’être remplacés, mais l’installation d’un système naturel est souvent bien plus coûteuse que celle d’un système traditionnel.

Le marché a donc besoin de solutions plus abordables et d’un système de soutien aux entreprises plus développé.

Le gouvernement japonais dispose bien d’un programme de soutien aux opérations de retrofit, mais les délais exigés par le programme sont beaucoup trop courts et pas réalistes : les projets doivent être terminés en un an, alors que les remplacements dans les patinoires prennent plutôt entre 2 et 3 ans.

Toutefois, Emiko Ilda, de PATINE LEISURE, assure qu' »il est évident que les systèmes CO2/NH3 représentent l’avenir pour les patinoires. » Au Japon, la consommation énergétique représente 25% de la facture pour les patinoires. « Si nous pouvons réduire les consommations énergétiques, il y a un gros potentiel en Asie », ajoute-t-elle.

Les systèmes CO2/NH3 de PATINE LEISURE ont déjà permis de réduire la consommation de 40%, par rapport à un système au R22.

Ce type de système peut aussi être utilisé dans la construction, et fournir une bien meilleure performance que les systèmes traditionnels, jusqu’à 60% de consommation énergétique en moins.

Les frigorigènes naturels ont donc un avenir certain sur le marché asiatique, avenir quelque peu assombri tant que les coûts n’auront pas été réduits.

Si vous souhaitez assister à ATMOEurope, rappelons que le salon se tiendra les 18 et 19 Avril à Barcelone.