Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Carrier progresse dans les frigorigènes respectueux de l’environnement

Etats-Unis – Des représentants de la société CARRIER participaient hier à la table ronde sur les frigorigènes HydroFluoroCarbures (HFC) organisée à Washington par l’Executive Office of the President’s Council on Environmental Quality (« Bureau exécutif du conseil présidentiel sur l’environnement »). La table ronde s’est tenue lors de la journée mondiale de l’alimentation, symbole utilisé pour réaffirmer l’engagement fait un an plus tôt de généraliser l’utilisation de frigorigènes à faible impact sur le réchauffement climatique (low Global Warming Potential) dans la chaîne du froid d’ici à 2020.

Au terme des discussions, David Appel, le président de Carrier Transicold & Refrigeration Systems a déclaré avoir fait « d’importants progrès au sein de la réfrigération de la chaîne du froid ».

Depuis la table ronde de l’an dernier, Carrier a aidé à fournir une analyse technique pour soutenir l’approbation par l’Agence américaine de la Protection de l’Environnement (EPA) du dioxyde de carbone (CO2) comme frigorigène naturel dans le transport réfrigéré.

« Nous produisons des frigorigènes à faible impact environnemental aux clients du secteur du transports réfrigéré. Au sein de notre département R&D, nous nous concentrons sur l’utilisation du CO2 comme frigorigène : il a un score GWP de 1 et est environ 4 000 fois meilleur que les frigorigènes traditionnels utilisés dans le secteur de la réfrigération dans le transport et les supermarchés. Carrier propose à ses clients parmi les systèmes de réfrigération les moins nocifs pour l’environnement et les plus durables, et nous nous engageons à étendre ces systèmes au transport routier. »

Carrier affirme faire sa part du travail pour réduire les émissions environnementalement dangereuses : 1 600 supermarchés en Europe utilisent le frigorigène Carrier CO2Ltec sans HydroFluoroCarbures (HFC) pour la réfrigération de nourriture destinée à la vente, et la société a installé ses premiers modèles à frigorigène naturel dans des points de vente en Chine cette année, tout en installant, en Suisse, son premier refroidisseur utilisant l’hydrofluro-olefin (HFO), un frigorigène à l’impact environnemental presque nul (ultra-low GWP).

La société note aussi qu’elle croit qu’une chaîne du froid plus durable permettrait d’augmenter les provisions de nourriture et donc d’aider à réduire le gaspillage alimentaire si problématique. Carrier est l’un des leaders de l’industrie en matière d’effort pour la réduction du gaspillage alimentaire et ses conséquences sur la faim, le changement climatique et les ressources naturelles.

« Les déchets alimentaires, s’ils étaient un pays, seraient le troisième émetteur de gaz à effet de serre », a déclaré John Mandyck, chargé de durabilité et co-auteur d’un livre tentant de réveiller l’opinion publique au sujet des opportunités sociales et environnementales créées par la résolution du problème du gaspillage : Food Foolish: The Hidden Connection Between Food Waste, Hunger and Climate Change.

Mr Mandyck a poursuivi en disant qu’il était « impératif que nous fassions prendre conscience aux gens du rôle important que jouent les technologies de la chaîne du froid dans la réduction du gaspillage alimentaire par les pays en voie de développement, ce qui leur permet de nourrir plus de gens et de réduire les conséquences environnementales, qu’il s’agisse de la journée mondiale de l’alimentation ou de n’importe quel autre jour.

La société est persuadée que l’application des technologies de réfrigération dans la chaîne du froid est le garant d’une meilleure conservation des denrées périssables et surgelées, et que cela aidera aussi à améliorer l’efficacité du système et à réduire le gaspillage :

« Nous avons besoin de plus de recherche et d’avancées techniques, mais nous sommes sûrs que les frigorigènes à faible impact environnemental – dont le CO2 en tant que frigorigène naturel – livreront leurs promesses pour la chaîne du froid, » a conclu David Appel.