Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Table ronde de l’industrie à Washington

Etats-Unis – L’administration Obama a organisé hier, le 15 Octobre 2015, une table ronde avec les leaders de l’industrie HVAC pour débattre, entre autres, de la façon dont on pourrait réduire l’utilisation de frigorigènes nuisibles à l’environnement, et comment on peut au mieux développer et encourager l’utilisation de ceux qui le respectent mieux. L’administration espère que les nouvelles initiatives pour réduire la consommation de frigorigènes HFC donneront lieu à des économies d’émissions de gaz à effet de serre équivalente à un milliard de tonnes de CO2 d’ici à 2025.

La rencontre a réuni les principaux acteurs de l’industrie, y compris les représentants de pontes comme Chemours, Daikin, Danfoss, Honeywell, Johnson controls, Hillphoenix, Ingersoll Rand, Carrier, Arkema, Emerson ou encore l’AHRI, rejoints par les principaux revendeurs et utilisateurs finaux, incluant par exemple Coca-Cola et Pepsi Co. La rencontre se trouvait présidée par le Dr. Ernest Moniz, secrétaire d’état américain à l’énergie, et Gina McCarthy, administratrice de l’Agence américaine pour la protection de l’environnement (EPA).

Cette agence a profité de l’occasion pour réitérer son intention d’effectuer des changements au sein de sa politique Significant New Alternatives Policy (Politiques pour les nouvelles alternatives importantes) l’an prochain ; elles a aussi promis de créer une nouvelle règle qui améliorerait la vente, la manutention, la récupération et le recyclage des frigorigènes.

Après avoir intégré des changements au SNAP en juillet, l’EPA a annoncé qu’elle ferait son possible pour retirer les frigorigènes à fort potentiel de réchauffement climatique lorsque des alternatives plus sûres existent. Elle a aussi affirmé qu’elle autoriserait plusieurs alternatives respectueuses de l’environnement dans un champ d’application industrielle large.

Lors de sa prise de parole, Gina McCarthy a assuré aux parties prenantes qu’une nouvelle règle concernant la vente, la manutention, la récupération et le recyclage des frigorigènes servirait à renforcer les règles déjà en place, tout en s’assurant que les règles et restrictions HFC étaient bien appliquées.

« L’EPA travaille en étroite corrélation avec les leaders de l’industrie pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, faire la transition vers des frigorigènes respectueux de l’environnement et déployer des technologies avancées de réfrigération, a ajouté G. McCarthy. La conjonction puissante des actions de réglementation de l’EPA et d’innovations du secteur privé nous on mis sur la bonne voie pour réduire significativement l’utilisation d’HFC et atteindre les objectifs fixés par le Climate Action Plan (« Plan d’action climatique ») du Président Obama. »