Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Prolongation des certifications et habilitations des pros en période de crise sanitaire

Dans le secteur du bâtiment, de nombreuses activités sont soumises à des certifications, attestations et habilitations (installations électriques ou encore maintenance en climatisation). Comment donc faire en période de crise lorsque la durée de leur validité est arrivée à échéance ?

Un problème très important vient d’être soulevé par la Fédération des Services Energies Environnement (Fedene) : comment faire lorsqu’il n’est pas possible de renouveler à temps les attestations, habilitations et certifications ? Ces dernières ont, en effet, une durée de validité, selon la Fedene. Concernant les fluides frigorigènes, un opérateur doit disposer des 4 catégories de l’attestation d’aptitude à la manipulation des fluides frigorigènes. Quant à la formation au risque amiante SS4, celle-ci est partagée entre les employeurs et les opérateurs.

Toujours selon la Fedene, les entreprises membres renouvellent constamment l’une ou l’autre de ces attestations. Actuellement, elles ne sont plus en mesure de le faire. Les différents organismes qui assurent les tests et les formations indispensables au renouvellement des différentes habilitations ont cessé leur activité.

D’une manière générale, en l’absence d’une certification et attestation d’aptitude valable, un opérateur n’est plus autorisé à intervenir en installation ou en maintenance de matériel de climatisation ou de réfrigération. Si, à la demande de son employeur, il le fait, l’employeur n’est pas assuré, en cas de litige avec le client. Pour les hôpitaux, les contrats exigent les différentes qualifications nécessaires des intervenants.

De nombreux membres de la Fedene ne seront plus en mesure d’affecter leur personnel à leurs missions habituelles, surtout ceux qui doivent renouveler leurs attestations en mars et en avril. À l’issue de cette crise sanitaire, le personnel ne disposera pas assez de temps pour aller en examen ou en formation afin de renouveler les différentes attestations. Alors que, pour rattraper le temps perdu, il faudra que les entreprises mettent les bouchées doubles.

Le président de la Fedene, Pascal Roger, a donc contacté les pouvoirs publics afin de leur exposer la situation et de proposer une prolongation, jusqu’à la fin de l’année, de la durée de validité de l’ensemble des certifications, habilitations et autres attestations. Pascal Roger demeure confiant, bien qu’aucune réponse n’ait pas encore été émise par les pouvoirs publics.