Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Soutien financier face à la précarité énergétique à New-York

ETATS-UNIS – Les new-yorkais paient l’électricité 50 % plus cher que la moyenne nationale selon les dernières statistiques mensuelles de l’Energy Information Administration des États-Unis. Avec le gel qui a fait son apparition à NewYork et l’arrivée imminente de l’hiver, l’AARP (American Association of Retired Persons) rappelle aux new-yorkais la possibilité d’adhérer à un programme de subvention des coûts de chauffage. Dans le cadre du Programme d’aide fédéral pour le financement de l’énergie (HEAP), les new-yorkais peuvent recevoir jusqu’à 625 dollars d’aide pour payer leurs factures de chauffage pour l’hiver 2014-2015.
Les ménages de New York admissibles à l’aide peuvent s’inscrire pour l’obtention des fonds cette semaine, mais l’AARP rappelle que le système fonctionnera sur le principe du « premier arrivé – premier servi ».
Les new-yorkais ayant les factures d’électricité les plus élevées dans le résidentiel moyen et les retraités ainsi que les new-yorkais aux revenus fixes et limités consacrent un pourcentage plus élevé de leur revenu aux services publics. HEAP offre de l’aide à ceux ayant un revenu inférieur aux niveaux déterminés en fonction de la taille de la famille.
« La compensation des factures de chauffage dans une maison peuvent équilibrer le revenu de nombreux New-yorkais qui ont déjà payés les bases » a déclaré Beth Finkel, directeur d’Etat pour AARP dans l’Etat de New York. « Après le péage économique difficile de l’hiver dernier sur la finance de la plupart des New-yorkais, nous exhortons les gens qui ont besoin d’aide et admissibles au programme à s’inscrire avant que les fonds soient épuisés ».
Une famille de quatre personnes avec un revenu annuel allant jusqu’à 50 629 dollar (4 219 dollars par mois) peut se qualifier à la subvention.
Les ménages admissibles peuvent également se porter candidat à une prestation d’urgence s’ils rencontrent une menace d’insuffisance de combustible de chauffage ou une coupure de leur service d’utilité. Les demandes de prestation d’urgence sont acceptées à partir du 2 janvier 2015.
Selon un récent sondage AARP à New York, les trois quarts des électeurs New-yorkais de 50 ans et plus disent que le chauffage de leurs maisons entraine des contraintes financières. De l’autre côté, près de la moitié sont extrêmement ou très inquiets de ne pouvoir être en mesure de payer leurs factures de services publics dans les années à venir. Le coût élevé de l’électricité à New York est à la racine de cette inquiétude.