Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Les commandes de climatisation augmentent de 45 % en Lorraine

En 2018, les chantiers d’installation de climatisation chez les particuliers ont connu une hausse de 18 %. En début d’année, la fédération du bâtiment de Meurthe-et-Moselle a constaté que les commandes ont augmenté de 45 %.

Marc Schillot, vice-président de la fédération du bâtiment en Meurthe-et-Moselle a fourni des chiffres quant aux installations de climatisation : 571 000 signatures pour les entreprises en 2018. Par rapport à l’année 2017, la hausse est de 18 %. Les commandes ont augmenté considérablement depuis. Selon le chef d’une entreprise située dans une banlieue de Nancy, l’augmentation des commandes en climatisation était liée à la canicule. Cependant, de nombreux propriétaires préfèrent anticiper, augmentant ainsi de 45 % les chantiers supplémentaires de l’entreprise.

Si d’habitude, les demandes de devis tombent en juin-juillet, elles sont remontées en avril-mai en 2017. Cette année, les entreprises reçoivent des demandes de devis dès le mois de janvier, selon Nicolas Gretke, ingénieur d’études chez M’Énergies. Ces demandes concernent généralement les établissements collectifs, les écoles, les services publics ou les maisons de retraite, mais actuellement, les particuliers suivent la tendance. 70 % des chantiers d’installation en Lorraine concernent les particuliers qui optent pour un dispositif réversible (chauffage-climatisation).

Nicolas Gretke rappelle que sur ces travaux, des primes énergie peuvent être octroyées par l’État, mais la majorité du grand public l’ignore. Le stock de certains des fournisseurs de M’Énergies ne parvient plus à répondre aux demandes qui ne cessent de croître, selon Marc Shillot.

Une unité de 30 A coûte environ 2 500 € et le marché peut encore s’améliorer engendrant peut-être aussi une pénurie de main-d’œuvre (chauffagiste, frigoristes). À Ludres, dans le hall d’entrée du siège de M’Énergies, les offres non pourvues sont affichées. Toute recommandation qui aboutit à une embauche en CDI est, d’ailleurs, primée de 1 000 euros.