Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

La Californie tient compte de l’interdiction du HFC

ÉTATS-UNIS – L’Agence Air Resources Board a proposé des actions visant à réduire les émissions de gaz fluorés HFC de 40 % d’ici 2030, en se basant du niveau d’émission en 2013. L’atteinte de cet objectif contribuera à la réalisation de l’intention du Gouverneur qui est de réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre en Californie et en dessous du niveau l’année 1990 d’ici 2030. Cela permettra également de répondre aux normes fédérales de la qualité de l’air à l’horizon 2031.

Le gouverneur de Californie Edmund G. Brown  a déclaré que «L’impact de ces super polluants est réel et la lutte contre le changement climatique doit inclure une stratégie visant à les réduire activement». Ce qui démontre l’engagement de la Californie à tenir compte de l’interdiction du HFC.

Suite à la publication du « concept paper » de mai 2015, suivie par le « Draft Strategy » et des commentaires des intervenants suivants, la stratégie proposée comprend :

  • L’interdiction de l’utilisation des HFC avec GWP> 150 dans la nouvelle réfrigération résidentielle à partir du 1er janvier 2021, et à compter du 1er janvier 2020 pour la réfrigération commerciale et industrielle ;
  • L’interdiction de l’utilisation des HFC avec GWP> 750 dans la nouvelle climatisation (résidentiel, commercial, industriel) à compter du 1er janvier 2021 ;
  • L’interdiction de la vente de nouveaux réfrigérants avec GWP> 2500 à partir du 1er janvier 2020 (le recyclage et la récupération de réfrigérants ne seront pas pris en compte) ;
  • Les incitations financières pour aider à accélérer l’utilisation d’équipement de réfrigération à faible GWP ;
  • Le potentiel de l’échelle de la Californie pour l’élimination progressive du HFC en l’absence d’un accord international en 2016.

Le document mentionne que «Sans une action préalable visant à réduire les émissions inutiles, actuellement et à l’avenir, l’État (de Californie) aurait besoin de prendre des mesures supplémentaires, probablement plus coûteuses, pour atteindre ses objectifs climatiques 2030». Il insiste également sur le fait que «le passage aux fluides frigorigènes à faible GWP peut améliorer l’efficacité énergétique de la réfrigération et de la climatisation, ce qui peut aider à réduire les factures d’électricité dans toute la Californie ».