Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Fonctionnement d’une pompe à chaleur

Seule ou combinée avec un système de chauffage, une pompe à chaleur permet de chauffer l’intérieur d’un logement à partir d’une énergie venant de l’extérieur. Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur est identique à celui d’un réfrigérateur, mais à l’inverse. Ce qui différencie les différents types de pompe à chaleur est la source d’énergie utilisée à savoir : l’air, l’eau et le sol. Ainsi, une pompe à chaleur peut être hydrothermique (eau-eau), aérothermique (air-air/air-eau), géothermique (sol-sol/sol-eau). Le premier terme indiquant l’origine de l’énergie et le second, le mode de transformation des énergies.

Comment fonctionne une pompe à chaleur et chaudière gaz

Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur

Voici le fonctionnement d’une PAC air-air/air-eau et eau-eau.

La pompe à chaleur air-air

Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur air-air est simple : à l’aide d’un fluide frigorigène, elle transforme en air chaud les énergies captées depuis l’air de l’extérieur.

  • À l’état liquide, le fluide frigorigène se vaporise à l’aide de l’évaporateur.
  • Le compresseur augmente ensuite la température et la pression du fluide à l’état gazeux.
  • Le condenseur permet à la vapeur sous pression de céder de la chaleur qui servira à alimenter le circuit de chauffage à l’intérieur de l’habitation. Le gaz repasse ensuite à l’état liquide.
  • La pression et la température du fluide sont réduites par le détendeur qui prépare le fluide liquide afin de reprendre un nouveau cycle.

Une pompe à chaleur air-eau utilise le même principe sauf qu’elle utilise l’eau pour transporter la chaleur pour chauffer l’intérieur de l’habitation.

Il est à noter qu’une pompe à chaleur air-air ne permet pas l’obtention d’eau chaude sanitaire.

La pompe à chaleur eau-eau

  • Pour atteindre la nappe phréatique, un forage est nécessaire.
  • Une pompe de relevage remonte l’eau vers le compresseur.
  • Le fluide frigorigène capte et réchauffe les calories contenues dans l’eau pour ensuite envoyer la chaleur dans le circuit central de chauffage ou d’eau sanitaire.
  • Pour renvoyer l’eau dans la nappe phréatique, un second forage est nécessaire. Le risque de tarissement de la source d’eau sera ainsi évité.

Le rendement d’une pompe à chaleur

Le CoP d’une pompe à chaleur dépend de la température extérieure. Il faut donc prendre en compte le CoP lorsque vous choisissez votre équipement. Pour qu’une pompe à chaleur puisse être plus économique, l’idéal serait de l’installer dans une région avec un climat tempéré où la variation des températures est moins importante.

En période de grand froid, il est nécessaire de disposer d’un chauffage d’appoint surtout pour une PAC air-air. En effet, son rendement tend à diminuer quand la température extérieure est négative.

Plusieurs pompes à chaleur air-air peuvent disposer d’un système deux en un. C’est-à-dire que le principe de fonctionnement est réversible. En clair, elle capte la chaleur située à l’intérieur du logement pour l’évacuer à l’extérieur. Ce qui revient à dire que l’équipement peut accroître le confort du logement en jouant le rôle d’un climatiseur en période de grande chaleur.

Les aides pour l’installation d’une pompe à chaleur

La pompe à chaleur air-eau est éligible au CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique). Vous pouvez dont amoindrir le coût de son acquisition grâce à cette aide. Tout en sachant que celle-ci est cumulable avec les dispositifs suivants : la Prime énergie (versée par les énergéticiens après les travaux), l’éco-PTZ (Prêt à Taux Zéro) pour la réalisation des travaux et la réduction de la TVA (5,5 % au lieu de 10 %).

Afin de profiter de la performance d’une pompe à chaleur durant son fonctionnement, il est nécessaire d’assurer son entretien. Pour ce faire, il faut que l’unité extérieure soit bien dégagée afin de permettre à l’air de circuler (enlever les objets divers ou les feuilles d’arbres…). Un nettoyage et un dépoussiérage sont également nécessaires pour les unités intérieures. Enfin, faire faire une vérification tous les ans par un professionnel.