Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Bilan des ventes de HVAC sur le marché EMEA en 2013

Les ventes d’équipement HVAC de l’année 2013 sur la zone EMEA (Europe – Moyen Orient – Afrique) reflètent un recul du marché, mais les perspectives d’avenir restent encourageantes.

Ventilo-convecteurs
Le marché de ventilo-convecteur dans la région EMEA a enregistré des chiffres de ventes de 1,45 millions d’unités, soit environ 75 % du marché. Malgré un recul d’environ 10 % comparé à 2012, l’Italie détient reste en tête en réalisant 25 % des ventes sur le marché. Elle est suivie par la France avec une proportion de 14 % tandis que les ventes en Allemagne et au Royaume-Uni sont plus modestes avec seulement une part de 5 % du marché. L’Espagne et le Portugal ont enregistré des hausses respectives de 8 % et 3 % durant la même période. La Pologne et la Russie ont connu des baisses respectives de 10 et 4 %.
En dehors de l’Union Européenne, la Turquie se démarque par la croissance régulière de sa part de marché avec une hausse de 10 % cette année et de 7 % l’année précédente. Cette année, on peut s’attendre à une légère hausse de 1,5 % du marché par rapport à celle de l’année 2013. Les prévisions restent positives pour les pays dynamiques comme la Russie et l’Espagne.
Les rooftops
Le marché des rooftops dans la région EMEA s’élevait à environ 60.000 unités en 2013- 5 % sur 2012.Le Moyen-Orient est toujours en tête avec plus de 80 % du marché tandis que l’Afrique se trouve loin derrière avec seulement 4,2 % du marché.
En Europe, la répartition du marché est plus serrée. En tête du peloton se trouvent la France et l’Espagne avec des parts de marché avoisinant chacun les 20 %. La Turquie, le Royaume-Uni et l’Italie viennent ensuite avec environ 10 % de la part de marché chacun. Contrairement à d’autres, le marché de la toiture reste un marché dynamique, avec une croissance considérable durant l’année 2012-2013 et une prévision à la hausse pour l’année 2014. Contrairement aux années précédentes, l’Europe a enregistré des taux de croissance les plus élevés avec le Royaume-Uni montrant une augmentation de 30 %. L’Espagne et la Turquie ont connu des augmentations allant jusqu’à 20 % tandis que la France a connu une augmentation de plus en plus modérée avec une augmentation de 4 %. Contre toute attente, l’Italie a connu une baisse d’environ 15 % cette année.
En général, les unités de capacité moyenne de 17 à 72 kW sont les plus utilisées. Elles représentent près de deux tiers des ventes totales. Les unités de petite capacité de moins de 30 kW sont à la hausse dans le Moyen-Orient, mais ce sont les unités de plus de 30 kW, qui sont les plus vendus dans le reste de la région EMEA.

Les refroidisseurs
Le marché du refroidisseur connait une hausse progressive pour atteindre 20 millions de kW en 2013 contre 17 millions en 2012. Le marché le plus important est le Moyen-Orient avec une part de 18 %, suivie par l’Allemagne (15 %), la France (14 %) et l’Italie (12 %).
Dans la catégorie d’équipement de petite capacité de 50 kW, la majorité des ventes se sont concentrées dans le sud de l’Europe. L’Italie détient une part de marché atteignant 45 % et suivi par la France avec 13 % et la péninsule ibérique avec 6 %. L’Allemagne a une part de marché respectable avec une proportion d’environ 9 %.
Pour les machines de moyenne puissance, le marché est de nouveau dominé par l’Italie, la France et l’Allemagne, avec des parts de marché respectives de 16 %, 14 % et 10 %. Les pays du Benelux, pays nordiques, au Royaume-Uni et de l’Espagne connaissent une fluctuation autour de 6 %.
Le marché des équipements de haute capacité (plus de 700 kW) est dominé par le Moyen-Orient avec 25 % de la part du marché. Il est suivi par la Turquie, la Russie et la France avec une proportion de 8 % chacune. L’Allemagne et l’Italie les suivent de près avec des parts de marché respectives allant de 6 à 7,7 %.

Climatiseurs pour salle informatique (CRAC)
Sur les quelque 30 000 unités vendues en EMEA en 2013, plus de 25.000 unités ont été vendues en Europe. Le leader du marché reste l’Allemagne avec 12,5 % de part de marché suivi de très près par le Royaume-Uni avec 11 %. La Russie continue de tenir la troisième place sur le marché avec 10,5 %, soit 3200 unités vendues. Le Moyen-Orient et l’Afrique ont des parts respectives de 9,5 % et 6,5 %.

Le marché du CRAC dans la région EMEA s’est stagné en 2013, avec une faible croissance d’environ 0,5 %. Dans l’UE, le marché a fortement diminué (- 6 %). France, les pays du Benelux et l’Espagne ont le plus souffert avec des diminutions allant de 16 % à 20 %. Allemagne a également été affectée par une dépréciation du marché de l’ordre de 6 %, c’est la même chose pour le Royaume-Uni et l’Irlande avec une baisse de 4 %. Seuls l’Italie et les pays scandinaves ont vu leurs parts de marché progresser de 10 %. La région EMEA, le Moyen-Orient et en Afrique enregistrent les plus fortes hausses de 30 %, suivies par la Turquie et le duo Autriche / Suisse avec 8 % et l’Europe de l’Est jusqu’à 3 %.
Deux tiers des unités vendues dans la région EMEA sont des unités à détente directe et le tiers restant est des refroidisseurs. Parmi les refroidisseurs, les machines de capacité moyenne (entre 15 et 60 kW) représentent la moitié de toutes les ventes.
Unités de traitement d’air
Cette année encore, le marché de l’unité de traitement d’air se porte bien, avec une hausse de 2,8 % en 2012-2013 dans l’Union européenne. Une augmentation de plus de 10 % a été constatée au Moyen-Orient. Le principal moteur de cette hausse est l’Allemagne, qui totalise près de 20 % de toutes les ventes dans la région EMEA, avec une part de marché estimée à 356 millions d’euro en 2013, et un taux de croissance annuel de + 10 %. La Scandinavie, l’autre poids lourd de la région, avec ses 15 % de parts de marché, a vu ses ventes stagner en 2013 par rapport à 2012. Des progrès considérables ont été accomplis par la Russie et la Turquie, qui ont enregistré respectivement des hausses de 17 % et 46 %. L’Espagne et la République tchèque ont enregistré une hausse de 8 %, pour atteindre respectivement 40,1 millions d’euro et 21,2 millions d’euro en 2013. La France a connu sa part de marché augmenter de 4 %, soit environ 112 millions d’euro en 2013. L’Italie a subi une petite contraction du marché, voire une baisse des ventes de 2,6 %, et en particulier le Portugal qui a enregistré un recul de 20 %, soit 6,1 millions d’euro.

Les unités inférieures à 5 000 m³/ h sont les plus utilisées en atteignant une part de marché de 52 %, contre seulement 6,3 % pour les unités de plus de 30 000 m³ / h.
Filtres à air
Le marché des filtres à air s’est déprécié en 2013, avec une contraction de 0,7 % dans l’Union Européenne. Une stagnation de presque 0,4 % était enregistrée pour le reste de la région EMEA, soit environ 1,08 milliard d’euro. Ce faible taux de croissance peut s’expliquer par une extension de la durée de vie des filtres en place ou l’importance croissante des approvisionnements externes, tels que la Chine ou l’Inde. Allemagne détient le plus grand marché avec 208 millions d’euro de chiffre d’affaires en 2013, avec une augmentation modérée de l’ordre de 4 %. La France, le deuxième plus grand marché, a vu son marché stagner à environ 121 millions d’euro. Les pays scandinaves a connu une baisse de leur marché d’environ 5 %, comme l’a fait la Suisse. Italie et l’Espagne ont vu leurs ventes augmenter de 6 % pour le premier trimestre et plus de 15 % pour le second.

Les unités de refroidissement
Le marché des tours de refroidissement a connu une contraction de l’ordre de 7 % dans la région EMEA, tombant à 229.5 millions d’euro en 2013. L’Allemagne reste en tête des ventes avec plus de 38,4 millions d’euro, suivie par la Russie qui enregistre près de 23,4 millions d’euro. L’Italie, la France et le Royaume-Uni restent les principaux acteurs secondaires avec 8 % du marché chacun. Ceux présentant la plus forte croissance étaient la Russie, avec une hausse de 23 % et la Pologne qui a atteint 8,2 millions d’euro en 2013 avec une augmentation de plus de 30 %. À l’inverse, ceux qui ont les plus fortes baisses sont la France et le Royaume-Uni avec un recul de 20 %.

Les échangeurs de chaleur
Le marché des échangeurs de chaleur a augmenté de 809 millions d’euro en 2013 dans la région EMEA, soit environ 15 % de plus qu’en 2012. Mis à part l’Allemagne avec son 17 % de part de marché, les principaux acteurs sont la Russie et l’Italie avec 10 %, la France et le Royaume-Uni 8 % et le Moyen-Orient avec 7 %. Les plus fortes croissances ont été enregistrées dans les pays du Benelux, la Russie, le Moyen-Orient et dans les pays scandinaves avec plus de 20 %. A l’inverse, l’Italie a connu une légère contraction de sa part de marché, tandis que l’Allemagne et le Royaume-Uni ont enregistré une croissance d’environ 5 %.