Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

HONEYWELL : RAPPORT ACTIVITES DU 3E TRIMESTRE 2014

LES RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE 2014 DE HONEYWELL

D’après M. DAVE COTE, président et chef de direction de HONEYWELL, la vente organique a enregistré une hausse, conduisant à une augmentation à deux chiffres du bénéfice. « La poursuite de l’intégration et de la maturation du système d’exploitation HONEYWELL dans notre portefeuille mondial a contribué fortement à la stimulation des ventes, de la marge, des revenus et des flux de trésorerie plus élevée ainsi que d’autres possibilités restantes. Nous nous engageons à la continuité de nos investissements dans la plantation de semences et au renforcement de nos positions dans les meilleures industries et l’amélioration continue des processus afin d’atténuer les incertitudes macro-économiques mondiales actuelles. Nous développons notre perspective bas de gamme 2014 mentionnée dans le proforma EPS de 0,05 dollars en passant de 5,50 à 5,55 dollars (une hausse de 11 à 12 %). Cela conduit à une orientation initiale haute gamme que nous avons fournie il y a près d’un an. Dans la perspective 2015, nous avons une fois de plus planifié une croissance macro environnementale lente, mais continuons à développer une forte croissance des bénéfices. Nous sommes convaincus que HONEYWELL va maintenant poursuivre sa performance et orienter une attention constante sur les nouveaux produits et technologies. Cela vers une pénétration continue des régions à forte croissance et le soutien de la mise en œuvre de nos initiatives clés du processus à long terme ».

MISE A JOUR DE L’ORIENTATION DE LA SOCIETE

Les ventes organiques du troisième trimestre ont augmenté de 3 % comparées à la totalité du portefeuille. Les données publiées ont été pourtant plates en raison de la cession des matériaux de friction. L’OE commercial a augmenté de 5 %, reflétant ainsi une forte accumulation continue des taux de l’OE ainsi que d’une augmentation du Business and General Aviation (BGA) par la livraison de moteurs. L’augmentation des ventes au niveau commerce AFTERMARKET a entrainé un ralentissement de 2 % de la croissance de l’AIR TRANSPORT AND REGIONAL (ATR). Cette situation a partiellement compensé la baisse des ventes RMU (rénovation modification et mise à niveau) en BGA et les activités de réparation et de révision inférieures. Les ventes dans le domaine de la Défense et de l’Espace ont progressé de 3 % en raison de la forte croissance et de la stabilisation du chiffre d’affaires du gouvernement américain. Les ventes dans les systèmes de transport ont diminué (10 %), cela est principalement causé par la cession de matériaux de friction. La vente organique a augmenté de 4 % grâce au lancement de nouvelles plateformes. Une plus grande pénétration de gaz de turbo à échelle mondiale et la hausse croissante de la demande de véhicules commerciaux en EUROPE sont en partie compensées par la modération de la production de véhicules légers dans l’UNION EUROPEENNE.

Le bénéfice sectoriel a augmenté de 8 % et les marges du secteur se sont élargies de 150 points de base à 20,3 %. Ce chiffre est tiré de la productivité nette de l’inflation, de l’excellence commerciale et l’impact favorable de la cession de matériaux de friction.
Les ventes ont augmenté de 9 % dont 4 % en organique comparé au troisième trimestre de 2013. Cette hausse est principalement causée par l’incidence favorable de l’acquisition d’INTERMEC et une forte croissance organique sur l’énergie, la sécurité et la sécurité (ESS) particulièrement dans SCANNING & MOBILITY, la sécurité industrielle et la sécurité sur le feu. Les solutions de construction et de distributions (BSD) sont marquées par la poursuite de la force dans la répartition des ventes aux ÉTATS-UNIS.

Le bénéfice sectoriel a augmenté de 11 % et les marges du secteur se sont élargies de 40 points grâce à des volumes plus élevés, l’excellence commerciale. La productivité nette de l’inflation a atteint un taux de 15,9 % est partiellement compensée par l’impact dilutif de l’acquisition d’INTERMEC.

Les ventes ont augmenté de 7 % sur la base organique et rapportée comptée au troisième trimestre de 2013. Cette croissance fait suite aux conduites par UOP du catalyseur de gaz, de la croissance de traitements, d’une accélération de la croissance des ventes dans PROCESS SOLUTIONS, d’une hausse des ventes dans les matériaux de pointe et particulièrement des produits fluor.
Le bénéfice sectoriel a augmenté de 8 % et les marges du segment ont augmenté de 20 points. Cette augmentation est tirée par la hausse du volume et de la productivité nette de l’inflation. Elle est en partie contrebalancée par le prix/matières contrairement aux résines et produits chimiques qui enregistrent une croissance des investissements.