Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Le réfrigérant Amolea pour un meilleur refroidissement des datacenters

Dans le monde, la multiplication des datacenters, surtout leur refroidissement, est devenu une véritable préoccupation. Ce qui est le cas aussi bien pour les fabricants de systèmes de refroidissement et électrique que pour les constructeurs de serveurs.

NEC et NTT Communications, deux fournisseurs japonais, indiquent avoir mis au point un système de refroidissement pour un pod de datacenters. La particularité du système est l’utilisation d’un réfrigérant basse pression étant certifié faible potentiel d’effet de serre. Il s’agit du HFO R1224yd qui pourrait réduire les coûts en matière de refroidissement et donc de la consommation énergétique des datacenters.

Le fabricant de ce réfrigérant A1 non-inflammable est le japonais AGC Asahi Glass. Ce dernier le commercialise, d’ailleurs, sous le nom d’Amolea. Le réfrigérant est conçu pour une utilisation dans les refroidisseurs centrifuges, les pompes à chaleur à récupération de chaleur et les générateurs à cycle binaire.

Selon les affirmations d’AGC, le R1224yd présente des performances d’économie d’énergie qui sont supérieures comparées aux produits déjà visibles sur le marché. De plus, il peut être utilisé, et ce, sans gros investissements, sur les installations existantes.

Ce réfrigérant est déjà utilisé pour la climatisation du stade national de Tokyo, avec le turbo-refroidisseur RTBA d’Ebara Refrigeration.

Cette solution basse pression a également fait l’objet d’expériences au sein d’un centre de données de NTT. Les résultats ont démontré la capacité du réfrigérant à réduire de moitié la consommation d’énergie du système de climatisation, comparé aux systèmes par eau.

La commercialisation d’Amolea devrait être en 2022, mais avant, NTT prévoit de l’introduire dans ses installations.