Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Fin des chaudières fioul en 2022

Le gouvernement a fixé un objectif en novembre 2018 pour tous les foyers français de ne plus utiliser les chaudières fioul d’ici 10 ans. Actuellement, un projet de loi, visant l’interdiction de toute nouvelle installation et remplacement de l’équipement au fioul à compter du 1er janvier 2022, est en cours d’élaboration.

Le fioul est responsable de près de 10 % de la pollution aux particules fines et représente une contrainte pour les foyers qui sont obligés de gérer le remplissage de leur cuve suivant la fluctuation de son prix. Le gouvernement fortifie son dispositif en faveur de la transition écologique et énergétique afin de proposer à de nombreux ménages (3,5 millions), se chauffant au fioul, un système les libérant de cette contrainte.

Le remplacement de l’équipement au fioul par un autre plus vertueux doit être alors anticipé afin d’éviter d’être obligé de réaliser des travaux sous la pression du calendrier. Réaliser dès à présent le projet de rénovation énergétique permet de choisir, en toute sérénité avec un budget maîtrisé, la meilleure solution.

En remplacement des chaudières fioul, les solutions biométhane/gaz naturel peuvent s’adapter au budget afin d’être en conformité avec les nouvelles contraintes réglementaires et optimiser la performance environnementale du logement.

Des aides financières sont prévues par le gouvernement pour assurer au mieux l’accompagnement des foyers dans leur démarche pour remplacer leur chaudière fioul par une chaudière gaz à très haute performance énergétique : taux de TVA réduit à 5,5 %, Prêt à Taux Zéro, Coup de pouce chauffage, MaPrimeRénov, etc.