Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

EPEE sponsorise le débat sur l’énergie

EUROPE – L’European Partnership for Energy and the Environment (EPEE) était le sponsor de la soirée d’un débat animé qui a eu lieu le 30 juin, organisé par PubAffairs et intitulé «Chauffage et refroidissement dans le projet énergie de l’Union européenne: les défis à relever pour mettre en œuvre une approche efficace de l’énergie de base. »
L’évènement a attiré des orateurs de la Commission européenne, les gouvernements des États membres, l’industrie et les universitaires. Ils ont discuté des défis auxquels l’Union européenne (UE) doit faire face pour accroitre l’efficacité énergétique, en particulier dans le secteur du chauffage et du refroidissement.
Plus de 200 personnes ont assisté à l’évènement, preuve de l’ampleur de l’appel dans le domaine du chauffage et du refroidissement à une grande majorité de décideurs de l’UE, des parties prenantes de l’industrie, des ONG et des universitaires.
Le Directeur général de l’EPEE, Andrea Voigt, était la première personne à parler au colloque indiquant « EPEE a toujours fermement soutenu le principe de l’efficacité énergétique comme un ‘premier carburant’, et notre industrie est engagée à développer des technologies énergétiques efficaces afin d’aider à réduire la demande d’énergie selon l’objectif énergétique de l’Union européenne. »
« Sur une soirée animée, il semble opportun de rappeler l’importance du refroidissement, qui est souvent obligé de jouer la seconde option de chauffage. Ces deux aspects doivent également être inclus dans les politiques futures. »
Mme Voigt a poursuivi en énumérant les facteurs que l’EPEE estime être essentiels à la prestation d’un système énergétique durable et sûr en Europe. Les quatre facteurs clés du succès aux yeux de l’EPEE sont une approche générale visant à assurer l’utilisation efficace de l’énergie, la mise en œuvre et l’application de la législation actuelle. Il y a également l’approche neutre de la technologie avec un accent égal sur le chauffage et le refroidissement et enfin une plus grande sensibilisation des consommateurs afin de déclencher les investissements dans les solutions d’efficacité énergétique.
D’autres questions ont été abordées au cours de l’évènement, mentionnant l’acceptation du public, le comportement des consommateurs, les différentes cultures nationales et les problèmes liés à une approche unique pour toutes les catégories. Le rôle des producteurs et des installateurs, le surdimensionnement des équipements et le rôle de l’UE ont également été traité. La soirée a été conclue par une question réponse interactive avec les participants au débat.
« Au cours du débat, il est devenu clair qu’un énorme potentiel permet d’augmenter considérablement les économies d’énergies dans le secteur du chauffage et du refroidissement », a ajouté Mme Voigt. « L’industrie du chauffage et du refroidissement en Europe est mieux placée pour réaliser ces économies, mais cela nécessite des conditions réglementaires adéquates et la création d’incitations à la consommation appropriée. »