Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Les géants de l’alimentation se tournent vers la réfrigération à base d’hydrocarbure

ÉTATS-UNIS – Les géants de l’industrie alimentaire MCDONALDS, STARBUCKS et RED, en partenariat avec le fournisseur de système TRUE MANUFACTURING se sont réunis lors de l’ATMOsphere America 2015, organisé à Atlanta les 25 et 26 juin pour discuter des tendances et de l’avenir de l’industrie du service alimentaire. L’un des points principaux de la conférence-débat était la tendance à la hausse de l’utilisation de la réfrigération à base d’hydrocarbure dans l’industrie agroalimentaire.

Roy Buchert, directeur de MCDONALDS GLOBAL ENERGY, a expliqué que son entreprise avait des plans ambitieux pour réduire son impact sur l’environnement. Ils comprennent la conversion vers l’utilisation de réfrigérants naturels. M. Buchert affirme que ce changement de fluides frigorigènes est non seulement meilleur pour l’environnement, mais également qu’il entre dans leur logique d’affaires à long terme. MCDONALDS a déjà commencé à réduire son utilisation de petits équipements de réfrigération (utilisant 150 g ou moins de R290) en Europe. Cette politique permet à la société de révéler aujourd’hui une économie d’énergie de plus de 38 %. La société essaie également des systèmes de réfrigération pilote moyenne en Europe (walk-ins, machines à milk shake), utilisant de réfrigérants naturels. Elle a déclaré que son ultime objectif était d’utiliser des réfrigérants naturels pour tous ses systèmes HVAC. Au Danemark, MCDONALDS est même allé plus loin avec l’essai d’un magasin pilote entièrement sans HFC.

Toutefois, l’industrie des services alimentaires aux États-Unis accuse un retard de son homologue européen dans l’utilisation de réfrigérants naturels.Cela est dû au fait que le petit matériel à base de réfrigérant naturel n’a été mis sur le marché que récemment. Malgré ce retard dans l’adoption des réfrigérants naturels, le marché des équipements d’hydrocarbures aux États-Unis devrait se développer rapidement.

« Les choses évoluent beaucoup plus vite que nous ne l’avions pensé : nous sommes encore dans une bonne position et nous sommes impatients de voir avancer les choses », a déclaré M. Buchert.

Selon l’avis de M. Buchert, la conversion aux réfrigérants naturels ne peut pas être réalisée du jour au lendemain, d’autant plus que le coût du passage soudain aux réfrigérants naturels pour tous les équipements HVAC serait extrêmement prohibitif. La société a donc décidé de se concentrer sur le remplacement de son ancien équipement par l’installation de solutions de réfrigération écologique dans ses nouveaux restaurants.

M. Buchert a terminé son intervention par un appel d’urgence, exigeant que l’industrie prenne les mesures nécessaires pour surmonter les défis auxquels elle est confrontée. Cela concerne les réglementations locales, le manque d’infrastructures de service qualifié et les coûts initiaux élevés de l’équipement à base de réfrigérant naturel.