Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Orpi et l’État signent le premier Green Deal pour la rénovation energétique

Le réseau immobilier Orpi et l’État ont signé cette semaine le premier « Green Deal » pour la rénovation énergétique : un accord en faveur de la transition et de la rénovation énergétiques lors des transactions immobilières.

Le réseau Orpi, fort de 1200 points de vente, s’engage donc à encourager les propriétaires privés et les bailleurs  à améliorer la performance énergétique de leurs logements.

Et comme près de la moitié des bâtiments en France ont été construits avant 1975, selon des données du Plan Bâtiment Durable, le secteur représente un incroyable potentiel d’économies d’énergie. Ainsi, la loi de la transition énergétique prévoit que tout le parc immobilier français soit rénové aux normes BBC d’ici 2050.

S’il est indispensable de réfléchir dès aujourd’hui à la future réglementation énergétique et environnementale en matière de construction, comme nous le faisons avec l’expérimentation E+C-, l’enjeu majeur de l’habitat durable se situe dans la rénovation énergétique des logements existants. La lutte contre les passoires thermiques revêt un caractère prioritaire et je me félicite de l’engagement du réseau Orpi dans cette démarche : chaque opération menée sur un bien immobilier doit être l’occasion de s’interroger sur la faisabilité d’opérations d’amélioration énergétique. Les bénéfices sont multiples et doivent inciter au passage à l’acte : gain de confort, baisse de la facture, économie d’énergie, création d’emploi locaux… , résume Emmanuelle Cosse,, ministre du logement.

Un accord a donc été conclu pour une première phase de deux ans, et Orpi commencera par une expérimentation sur 57 agences : 23 dans le Val-de-Marne, et 35 dans la région de Toulouse.