Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

SoundEnergy utilise du son pour générer du froid

Les enjeux en matière de climatisation sont énormes, quand on sait que ce secteur pourrait représenter jusqu’à 37 % de la demande mondiale d’électricité d’ici 2050. Cela fera augmenter l’émission de la C02 émis dans l’atmosphère, de l’ordre de 2 milliards de tonnes par an. Dans le but de trouver une solution plus efficace et plus respectueuse de l’environnement, la startup néerlandaise SoundEnergy veut utiliser du son pour générer du froid. Une solution qui semble très prometteuse pour le refroidissement.

Comment cela fonctionne ?

SoundEnergy s’est inspirée du moteur Stirling, conçu par l’ingénieur écossais Robert Stirling en 1816. Il s’agit du THEAC-25, une machine thermoacoustique, entièrement autonome, et qui utilise les ondes sonores pour refroidir les équipements divers types de bâtiments industriels et des datacenters, même sans électricité.

Le principe du THEAC-25 utilise un gaz réfrigérant (argon) qui se comprime lorsqu’il est porté à haute pression via un piston. Lors de la détente, le gaz se vaporise et produit du froid. Ce gaz refroidi est repoussé dans l’autre sens dans le but de créer un cycle thermodynamique perpétuel. Quatre réservoirs sont reliés par un long tube dans lequel se propagent des ondes acoustiques de grande amplitude pour refroidir le gaz, plus précisément lorsqu’elles entrent en résonance dans le tube. En lieu et place du piston, ce sont ces ondes qui créent une différence de pression pour dilater ou comprimer le gaz.

Un concept efficace, rentable et durable

De par son fonctionnement, ce nouveau concept de refroidissement urbain présente de nombreux avantages. L’idée de faire du froid à partir du son n’est pas nouvelle, et elle a déjà été exploitée par la Nasa, la Marine américaine, etc. Mais le plus important, c’est que le THEAC-25 va certainement révolutionner le secteur du froid. Selon SoudEnergy, cette solution permet d’atteindre une température jusqu’à -25 °C, avec une faible qualité de chaleur. Elle ne requiert aucun élément mécanique, ce qui réduit considérablement son entretien. De plus, le système ne consomme pas d’énergie électrique ni de gaz réfrigérant nocif pour l’environnement, alors que sa durée de vie peut aller jusqu’à plus de 30 ans.

Récemment, la société a annoncé qu’elle a déjà vendu une douzaine d’exemplaires du THEAC-25 et elle a déjà enregistré des centaines de commandes jusqu’en 2020. La première unité a été vendue à Dubaï pour un montant de 40 000 euros. Selon Roy Hamans, directeur financier de SoundEnergy, ce prix devrait baisser d’ici quelques années.