Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Québec veut interdire l’utilisation des HFC

Le gouvernement québécois est décidé à interdire l’installation et la vente des équipements de refroidissements qui contiennent des HFC (hydrofluorocarbures), et ce, dès 2021.

Il s’agit d’une nouvelle disposition réglementaire proposée dans la Gazette officielle du Québec. Les gaz fluorés étaient utilisés en remplacement des chlorofluorocarbures qui impactent fortement la couche d’ozone. Ils ont, cependant, d’importantes émissions de gaz à effet de serre.

Selon les données présentées dans le quatrième rapport d’évaluation du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), le HFC-152a, qui est présent dans les dépoussiérants, a un fort potentiel de réchauffement global (124 fois plus que le CO2). Pour sa part, le HFC-23, qui est utilisé dans quelques systèmes anti-incendie et comme réfrigérant pour semi-conducteur, présente un potentiel de réchauffement 14 800 fois plus que le gaz carbonique.

Le gouvernement Legault veut interdire au Québec, dès le début de l’année 2021, la fabrication, l’installation, la distribution et la vente des équipements de réfrigération et de climatisation qui ont recours aux hydrofluorocarbures (HFC).

Seraient d’abord exemptés les appareils de réfrigération dans les transports ainsi que les climatiseurs résidentiels. Cependant, à partir de janvier 2025, ils seront assujettis au règlement.

Selon les commentaires de Benoit Charrette, ministre de l’Environnement, cette réglementation constitue, pour le Québec, un moyen rapide, économique et efficace pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

Benoit Charrette demande ainsi à l’industrie de la réfrigération à abandonner le recours aux HFC et à s’adapter en utilisant les autres solutions proposées sur le marché.