Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Croissance des énergies vertes : l’Europe est en retard

À l’horizon 2022, le solaire constituera l’une des plus importantes sources d’énergie renouvelable (ENR) dans le monde. Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), ce sera surtout le cas pour la Chine, l’Inde et les États-Unis. Les autres alternatives aux énergies fossiles (éolien, hydroélectricité, etc.) vont également continuer à se développer. Toutefois, face à cette croissance des énergies vertes, l’Europe est en retard.

Dans son rapport publié récemment, l’AIE avance que les ENR couvriront 30 % des besoins en électricité mondiale, soit une augmentation de 6 % par rapport aux chiffres d’aujourd’hui (24 %).

Dans les cinq prochaines années, les capacités d’énergies renouvelables vont augmenter de 43 %, ce qui représente environ 1000 gigawatts supplémentaires, grâce notamment à la percée du solaire photovoltaïque. À lui seul, ce secteur fournira près de 740 gigawatts d’électricité.

Bien entendu, l’Union européenne va poursuivre cette tendance entre 2017 et 2022, mais il peinera à le faire. En effet, cette croissance se fera à un rythme inférieur de 40 %, comparé à celui constaté entre 2011 et 2016. Dans son rapport, l’AIE souligne que, si la nouvelle directive européenne sur les énergies renouvelables pour la période après 2020 était adoptée, elle permettrait à l’Europe de répondre à ce défi.