Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Carrier pousse le CO2 vers le transport

ÉTATS-UNIS – CARRIER TRANSICOLD a déclaré avoir l’intention d’utiliser la technologie de frigorigène naturel qui surpasse les alternatives actuelles en termes de réduction de l’impact environnemental dans sa division transport.

Cette décision alignera volontairement l’entreprise avec la plus récente et la plus rigoureuse liste sur le changement de fluide frigorigène destiné aux autres systèmes de réfrigération, hors transport commercial de l’Environmental Protection Agency (EPA) aux États-Unis.

A l’heure actuelle, les camions et remorques avec unités de réfrigération en Amérique du Nord utilisent le R-404A, l’un des nombreux frigorigènes HFC concernés par les nouvelles restrictions imposées par l’EPA. Ceci suivant ce qui a été annoncé dans le programme Significant New Alternatives Policy (SNAP), pour d’autres applications, telles que les systèmes stationnaires de réfrigération commerciale.

« CARRIER TRANSICOLD offre à ses clients des systèmes de réfrigération les plus respectueux de l’environnement », a déclaré le président de CARRIER TRANSICOLD & REFRIGERATION SYSTEMS, David Appel. « Nous nous sommes engagés à développer notre expérience en terme de systèmes utilisant des fluides frigorigène respectueux de l’environnement pour le transport routier. Plus précisément, nous nous appuyons sur notre savoir-faire avec le dioxyde de carbone (CO2), frigorigène naturel qui a un potentiel de réchauffement global significativement plus faible (GWP) que les frigorigènes synthétiques actuels et leurs substituts.

Pendant ce temps, la nouvelle réglementation F-Gas (EU517/2014) de l’Union européenne, effective dès cette année, réduit considérablement l’utilisation de frigorigènes HFC avec un GWP élevé. Dans une tentative de fournir une autre option pour le HFC R-404A destiné aux systèmes des camions et remorques en Europe. CARRIER TRANSICOLD et d’autres fournisseurs d’équipement de transport frigorifique proposent actuellement le réfrigérant R-452A, un mélange à trois composants qui comprennent un hydrofluoroolefin (HFO) et un GWP qui est d’environ 45 % inférieur à celui du R-404A. Toutefois, tel qu’il est, le R-452A est toujours en attente d’approbation de SNAP par l’EPA pour une utilisation aux États-Unis.

Si le R-45A est approuvé par l’EPA, il pourrait devenir une option temporaire pour les camions et les remorques des clients américains dans leurs efforts actuels d’utiliser des frigorigènes respectueux de l’environnement.

« Le plus important objectif de CARRIER TRANSICOLD pour le transport frigorifique dépasse largement les avantages du R-452A », a continué M. Appel. « Le frigorigène naturel CO2 est rentable, facilement accessible dans le monde entier et a un GWP de seulement 1, qui est à peu près 2000 fois mieux que le R-452A (GWP2140) et 4000 fois mieux que le R-404A (GWP 3922). »

CARRIER a déjà connu un succès avec le CO2 dans la réfrigération commerciale stationnaire et les applications de transport maritime. Plus de 1600 supermarchés à travers l’Europe ont adopté le système de transport frigorifique CO2OLtec, qui utilise le frigorigène CO2 que la société a introduit en 2004. Alors que plus récemment, en 2013, CARRIER TRANSICOLD a lancé sur le marché leur unité NaturaLINE, le premier système de conteneur frigorifique maritime au monde utilisant le réfrigérant CO2 que la société prétend réduire les émissions de carbone de 28 % par rapport aux systèmes précédents.

« Avec son GWP de 1, le CO2 est la base pour le calcul du GWP pour les autres frigorigènes », a conclu M. Appel. « Il sert de référence pour la durabilité de l’environnement, c’est la raison pour laquelle CARRIER TRANSICOLD continue de poursuivre sans relâche. »