ALLEMAGNE – Les scientifiques du centre allemand pour l’énergie solaire et la recherche sur l’hydrogène du Bade-Wurtemberg (ZSW) a atteint un rendement de 21,7 % avec une cellule solaire à couche mince en cuivre indium gallium séléniure (CIGS). Le dernier record avait été établi par des chercheurs suédois, qui avaient produit des cellules solaires avec un rendement de 21 %.
“Il faudra probablement un certain temps pour que cette augmentation de l’efficacité puisse faire son chemin dans la fabrication de modules», explique Michael Powalla, membre du conseil d’administration du ZSW et chef de la division photovoltaïque, “mais atteindre 17 à 19 % est tout à fait possible dans les prochaines années. Les modules CIGS actuellement disponibles ont une efficacité d’environ 15 %. »
Dans le laboratoire, plus de 40 cellules offrant des rendements de plus de 21 % ont été produites. Ces résultats ont été confirmés par le Fraunhofer ISE. Toutes les cellules ont une taille standard de 0,5 cm². Elles ont été produites selon un procédé de co-évaporation. La technologie a été développée conjointement avec la société allemande Manz AG. Du fait que le processus est reproductible en laboratoire, il pourrait être possible d’utiliser cette méthode de production dans les processus de fabrication industrielle.
Les chercheurs espèrent que leur projet contribuera à la réduction des coûts globaux de cellules solaires à l’avenir, étant donné que la production de cellules CIGS utilise moins de matière et d’énergie.