Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

ETATS-UNIS : LA CLIMATISATION SUR LA TOITURE POUR ECONOMISER DE L’ENERGIE

ETATS-UNIS – Le département américain de l’énergie a proposé de nouvelles normes d’efficacité pour les climatiseurs installés sur les toits des établissements commerciaux pour une réduction de près de 30 % de la consommation d’énergie.

Les normes proposées définissent le niveau minimum IEER (ratio d’efficacité énergétique intégrée) à 12,3 à 14,8 en fonction du type d’équipement et de sa capacité.

Près de la moitié des locaux commerciaux aux Etats-Unis utilisent des unités de climatisation sur le toit. L’application de cette nouvelle norme dans le conditionnement de l’air peut ainsi permettre de réaliser une importante économie d’énergie au niveau national jamais imaginé par le Département américain de l’Energie.
Les nouvelles normes proposées par le Département de l’énergie sont une bouffée d’air frais pour les entreprises depuis que la climatisation représente environ 10 % du coût d’électricité dans le bâtiment commercial » a déclaré M. Steve Nadel, directeur exécutif du Conseil américain pour une économie d’énergie efficace. « Les nouvelles normes de climatiseurs éco énergétiques conduisent à une solution novatrice dans les bâtiments à travers l’Amérique, il permettra non seulement d’économiser de l’argent aux entreprises, mais aussi de réduire la demande en électricité et l’émission dans l’environnement ».

Le département de l’énergie estime que la durée de vie des unités de climatisation dépasse les 30 ans. Les normes proposées permettent ainsi aux entreprises d’économiser entre 16 et 50 milliards de dollars tout en réduisant la consommation d’électricité d’environ 1,3 milliard de kWh.

Les normes d’efficacité en vigueur pour la climatisation sur le toit offrent une efficacité à pleine capacité du fait que les climatiseurs fonctionnent rarement à ce niveau lors des jours les plus chauds. Les nouvelles normes IEER offrent une efficacité à 25, 50, 75 et 100 % de la capacité totale.

Les traditionnels climatiseurs installés recouvrent uniquement les besoins en énergie dans les bâtiments commerciaux avec un ratio d’efficacité énergétique de l’ordre de 9,5 à 11,5. Actuellement, la plupart des grands fabricants proposent des équipements permettant d’atteindre un niveau d’IEER élevé pouvant aller jusqu’à 21.

Le département de l’énergie a créé le challenge RTU dans le but d’encourager l’utilisation de systèmes de climatisation plus performants sur les toits des établissements commerciaux. Ce projet consiste à l’encadrement des fabricants à développer une unité de 10 tonnes répondant à la norme 18.0 IEER du 1er avril 2013.

Les fabricants ont adopté le défi afin de développer des unités allant de 3 à 23 tonnes atteignant une IEER élevée de 21,0.