Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Congrès International de la Réfrigération – Deux jeunes chercheurs récompensés

Pour leur apport scientifique à la communauté du froid, l’IIR/IIF (Institut International du froid) a récompensé deux jeunes chercheurs lors de son congrès international. Ces derniers ont été récompensés en raison des travaux scientifiques exceptionnels qu’ils ont menés.

Les deux jeunes chercheurs ont également mis en avant la qualité scientifique des travaux de l’unité Génie des Procédés FRIgorifiques pour la Sécurité alimentaire et l’Environnement (FRISE) du centre Irstea d’Antony.

Steven Duret a été récompensé pour ses travaux sur la science des aliments par le prix Clarence Birdseye. À la suite d’un post-doctorat de 2 ans à la Food and Drug Administration à Washington, ce jeune chercheur a poursuivi ses recherches en retournant à FRISE en 2017. Ses recherches portent sur la chaîne du froid avec des méthodes d’évaluation des risques. Son objectif étant le développement des méthodologies qui permettent la quantification de l’impact de la chaîne du froid afin de réduire le risque sanitaire ainsi que le gaspillage.

Quant à Pascal Clain, celui-ci a été récompensé pour ses travaux dans le domaine des équipements et systèmes frigorifique par le prix James Joule. Ce jeune chercheur fait ses recherches à Irstea et enseigne à l’ESILV (École Supérieure d’Ingénieurs Léonard de Vinci), depuis l’année 2014. Ses travaux de recherche concernent les coulis d’hydrates qui sont des fluides à forte densité énergétique présents dans la réfrigération secondaire. Leur utilisation donne la possibilité de réduire l’impact environnemental des installations frigorifiques tout en améliorant leur efficacité.

Si la production du froid est indispensable pour la conservation des médicaments, des aliments ou pour la climatisation des hôpitaux et des locaux… il est essentiel qu’elle se réinvente aujourd’hui. D’une part, la filière doit se développer de façon durable pour encourager la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la sobriété énergétique, et d’autre part les besoins en froid pourraient augmenter en raison du changement climatique.

Il est bon de savoir qu’Irstea est spécialisé dans la modélisation des processus énergétiques et thermiques le long de la chaîne du froid. Le centre travaille dans cette optique et aide les acteurs du froid dans leur transformation.