Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

L’avenir des fluides frigorigènes selon Emerson

L’industrie du chauffage, de la ventilation et de la climatisation (HVAC) est à un moment charnière.

Avec les futures réglementations sur l’efficacité aux États-Unis et la transition vers les réfrigérants à faible potentiel de réchauffement planétaire (PRG), les fabricants sont au milieu de la refonte de leurs produits et doivent trouver les meilleurs réfrigérants à faible PRG.

Quel est l’avenir des fluides frigorigènes selon Emerson ? La société tente actuellement de développer des solutions optimisées qui répondent aux normes d’efficacité et aux réglementations sur les réfrigérants aux États-Unis.

Utilisation de réfrigérants à faible PRG : l’Europe et l’Asie sont en avance

Sous l’impulsion de l’accord de Kigali qui vise une disparition progressive des gaz HFC (Hydrofluorocarbure) d’ici à 2050 et de la réglementation européenne sur les gaz fluorés, la transition vers la nouvelle génération de réfrigérants à faible PRG est bien avancée en Europe et en Asie.

C’est entre autres pour cette raison que la société américaine Emerson a décidé de travailler en étroite collaboration avec des fabricants d’équipement d’origine, des fabricants de produits chimiques et des groupes techniques mondiaux.

Son but est de déterminer les meilleures options de réfrigérant à faible PRG pour ses diverses applications de climatisation et de pompes à chaleur.

Le R-32, le premier choix

Pour de nombreuses applications en Europe et en Asie, le réfrigérant R-32 a été le plus prisé pour son faible PRG.

Selon Emerson, dans la plupart des applications, le R-32 (classe de sécurité A2L, PRG de 675) peut être considéré comme une alternative acceptable au R-410A (réfrigérants HFC qui n’appauvrit pas la couche d’ozone).

Sur ce point, Emerson a déjà engagé des efforts dans le développement de nouveaux produits à l’échelle mondiale afin de développer un portefeuille de compresseurs optimisés utilisant le R-32.

Le N41, un réfrigérant potentiellement viable

Outre le R32, Emerson cite également d’autres candidats à faible PRG tels que le R-454B (classe de sécurité A2L, PRG 466), le R-452B (classe de sécurité A2L, PRG de 698) et le nouveau réfrigérant N41 de Honeywell, connu sous la dénomination provisoire R466A (Classe de sécurité A1, PRG approximatif de 733).

L’enseigne a expliqué que, bien que le N41 soit considéré comme une alternative potentielle au R-410A, ses capacités doivent encore être évaluées, car celles-ci peuvent varier en fonction des régions et seront probablement dictées par les besoins de l’application et les réglementations locales.

Pour finir, la société Emerson a annoncé qu’elle continuera à travailler avec les clients, les gouvernements et les partenaires de l’industrie pour fournir les meilleures solutions.

De plus, l’entreprise poursuivra ses efforts d’intendance et fournira de l’information supplémentaire en ce qui concerne l’avenir des fluides frigorigènes au fur et à mesure que l’industrie progressera dans ce domaine.