Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

Une nouvelle norme modifie les règles d’installation des climatiseurs fonctionnant au R32

La norme à visée environnementale et de sécurité NF EN 378 : 2017 fournit un certain nombre de règles et de recommandations qui modifient les règles d’installation des climatiseurs monosplits et multisplits fonctionnant au R32.

Ceci démontre la volonté des Pouvoirs publics à l’échelle française, européenne et mondiale de verdir l’industrie de la climatisation qu’ils considèrent comme l’une des responsables du réchauffement climatique, notamment à cause de l’utilisation des réfrigérants avec un Potentiel de Réchauffement Planétaire (PRG) élevé.

Pour atteindre l’objectif de PRG moyen de 400 pour chaque parc de climatiseurs installés en 2030, les Pouvoirs publics veulent entre autres écarter progressivement du marché les réfrigérants ayant un PRG élevé (R410A, le R407C, le R404A, etc.). Ils encouragent également l’utilisation des alternatives plus écologiques comme le HFO, le R290, et le R717, même si certaines d’entre elles sont encore toxiques, inflammables ou légèrement inflammables.

Pour limiter l’inflammabilité du R32, les installateurs doivent par exemple rechercher la charge maximale de fluide frigorigène pour minimiser le danger en cas d’incendie. En se basant sur une méthode de calcul défini, Daikin a par exemple recommandé d’installer son climatiseur multisplit Bluevolution doté de 5 unités intérieures une charge maximum de 3,3 kg en R32. La marque préconise également d’installer une unité intérieure R32 pour une surface d’au moins 10,3 m².

Mis à part la norme NF EN 378, les installateurs doivent aussi se conformer aux Règles de Sécurité publiées par le Ministère de l’Intérieur. À noter que la France avait déjà sollicité la Commission européenne à faire une nouvelle rédaction de ces règles pour codifier les conditions d’installation de systèmes de climatisation utilisant des réfrigérants classés A2L.