Dédié à l'industrie du chauffage, de la ventilation,
de la climatisation et de la réfrigération.

La Chine programme la fin de sa production d’HCFC

CHINE – Le pays annonce son intention de fermer 5 de ses lignes de production d’hydrochlorofluorocarbures (HCFC) de réfrigération, soit 16 % de la production globale d’ici 2015.
L’annonce a été faite lors d’un évènement commémorant la Journée internationale pour la préservation de la couche d’ozone. Cet évènement a réuni des représentants du gouvernement chinois, le Secrétariat de l’ozone du Programmation des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et la Banque mondiale. La fermeture de ces lignes de productions équivaut à l’élimination de 58 864 tonnes de la production de HCFC soit 16 % de la production totale. La Chine s’annonce prête à abandonner toutes les unités de production en 2030.
La Chine est actuellement le plus grand producteur, utilisateur et exportateur de HCFC dans le monde. En 2010, la production contrôlée de HCFC était de 445 000 tonnes, soit 78,5 % de la totalité de la production mondiale.
M. Zhai Qing, le vice- ministre chinois de la protection de l’environnement a souligné que « La gestion et l’élimination des HCFC dans les secteurs de la production sont le moyen le plus efficace pour atteindre l’objectif. Grâce à la gestion des quotas, la production de HCFC de la Chine en 2013 a été réduite de 8,38 % par rapport à l’année de référence (moyenne 2009-2010), et la consommation réduite de 9,14 % par rapport à l’année de référence. C’est une étape importante dans l’effort d’élimination des HCFC de la Chine ».
Depuis avril 2013, le gouvernement de la Chine a travaillé de concert avec la Banque mondiale et les entreprises. Cette collaboration est axée sur la mise en place de la première étape du plan d’élimination du secteur de production de HCFC en Chine. Ce projet fait partie de la stratégie visant à éliminer complètement la production du pays en matière de substances appauvrissant la couche d’ozone en 2030. Le Fonds multilatéral pour l’application du Protocole de Montréal (MLF) soutient la réalisation de cette étape en déboursant une subvention de 95 millions de dollar en contrepartie de la réduction de la production annuelle de HCFC.
M. Bert Hofman, directeur de la Banque mondiale pour la Chine a annoncé « La Chine est un acteur clé dans le projet d’élimination des HCFC relatif au protocole de Montréal ». La baisse annoncée dans la production est selon lui une étape importante afin de respecter le calendrier du Protocole de la Chine.
La première étape est l’effort sur la fermeture des unités de production chinoise afin de bénéficier des avantages de l’élimination des HFC-23. Les 5 entreprises concernées par ce projet sont YINGPENG CHEMICAL Co, ZHEJIANG DONGYANG CHEMICAL Co, JIANGSU BLUE STAR GREEN TECHNOLOGY Co, HANGZHOU FIRST CHEMICAL Co et YANTAI ZHONGRUI CHEMICAL Co.