Portail d'aide au choix d'un système de
climatisation qui vous convient

Climatisation et économies d’énergie : comment faire ?

On sait que plus un appareil électrique est puissant, plus il consomme d’énergie. Mais climatisation et économies d’énergie sont-elles compatibles ?

La puissance d’un climatiseur varie en fonction du volume de la pièce climatisée, de l’ordre de 45 Watts par mètre cube. Ainsi, si l’on souhaite climatiser une pièce de 60 m² avec une hauteur de plafond de 2,5 mètres, il faut avoir au minimum un climatiseur de 6 750 W, soit 6,5 à 7 kW.

Une puissance donnée à titre indicatif, car il faut aussi prendre en considération d’autres facteurs comme le nombre de fenêtres, l’isolation de la maison ou encore l’exposition au soleil.

Regardons donc comment on peut faire des économies d’énergie tout en climatisant !

Climatisation et économies d'énergie

Climatiseur et économies d’énergie : la clim réversible

La climatisation a longtemps souffert d’une image négative : énergivore et nocive pour l’environnement.

Mais cette époque est désormais révolue ! Les climatisations modernes sont extrêmement performantes, et souvent moins nocives pour l’environnement que le chauffage électrique ou au gaz. Depuis quelques années, toutes les climatisations vendues dans l’hexagone doivent être réversibles, c’est-à-dire capables de chauffer en hiver et de rafraichir en été.

Le chauffage par clim réversible est nettement supérieur au chauffage électrique, et rivalise sans problème avec le chauffage au gaz en termes d’efficacité énergétique ! Installer une clim réversible ne signifie donc pas toujours accroître sa consommation énergétique : vous pouvez même la diminuer.

De plus, la climatisation chauffe ou refroidit votre logement à l’aide de l’air extérieur. Comme c’est une pompe à chaleur, un climatiseur puise la chaleur ou le froid à l’extérieur du logement pour la restituer à l’intérieur, même lorsque les températures extérieures sont très élevées ou très basse.

En choisissant la clim réversible pour vous chauffer, vous utilisez en partie une énergie renouvelable !

Choisir un climatiseur économique et performant

Contrairement aux préjugés, il existe des climatiseurs économiques sur le marché. En réalité, c’est même plutôt la notion de performance qui nous intéresse : produire plus de chaleur ou de froid avec moins d’énergie électrique.

On dit donc d’un climatiseur qu’il est performant quand il génère suffisamment de froid ou de la chaleur tout en consommant très peu d’énergie électrique.

Cette performance se mesure par deux indices : le SCOP et le SEER.

Le SEER est le coefficient d’efficacité énergique saisonnier qui mesure le mode « froid » du climatiseur. Plus le SEER est élevé, plus le climatiseur est performant. Ce coefficient se calcule en divisant la demande saisonnière en refroidissement par la consommation saisonnière d’électricité nécessaire pour produire ce refroidissement.

Le SCOP, de son côté, mesure la chaleur produite par le climatiseur. Le principe est le même que celui de l’indice SEER : plus le coefficient est élevé, moins le climatiseur est énergivore lors de la production de chaleur.

Voici la relation entre classe énergétique et SEER/SCOP :

SEER SCOP
A+++ SEER ≥ 8.50 A+++ SCOP  ≥
A++ 6.10 ≤ SEER ≤ 8.50 A++ 4.60 ≤ SCOP < 5.10
A+ 5.60 ≤ SEER < 6.10 A+ 4.00 ≤ SCOP < 4.60
A 5.10 ≤ SEER < 5.60 A 3.40 ≤ SCOP < 4.00
B 4.60 ≤ SEER < 5.10 B 3.10 ≤ SCOP < 3.40
C 4.10 ≤ SEER < 5.10 C 2.80 ≤ SCOP < 3.10
D 3.60 ≤ SEER < 4.10 D 2.50 ≤ SCOP < 2.50
E 3.10 ≤ SEER < 3.60 E 2.20 ≤ SCOP < 2.50
F 2.60 ≤ SEER < 3.10 F 1.90 ≤ SCOP < 2.20
G SEER < 2.60 G SCOP < 1.90

Quelques astuces pour réduire la consommation d’énergie

Voici quelques conseils utiles pour réduire sa consommation en climatisation.

Premièrement, on peut adopter quelques gestes simples comme :

  • Fermer les fenêtres et portes dans une pièce climatisée pour se prémunir de la surconsommation de l’énergie
  • Éteindre la climatisation en partant de chez soi, ou en décalant le point de consigne, en passant par exemple de 25 °C à 28 °C.
  • Ne pas dépasser de 8 °C l’écart entre la température intérieure et la température extérieure.
  • Bien isoler son habitation, car cela permet de gagner jusqu’à 5 °C de température intérieure.
  • Nettoyer régulièrement les filtres
  • Effectuer régulièrement un entretien de sa climatisation, voire signer un contrat de maintenance lors de l’achat de son appareil pour un entretien annuel.

Ensuite, bien choisir l’emplacement de son condensateur (unité intérieure).

Pour cela, comme l’unité est située à l’extérieur de l’habitation, il faut prendre en compte quelques règles de base lors de sa pose comme :

  • Eviter l’exposition directe à un ensoleillement ou à un vent violent
  • Ne pas installer le condensateur au sens contraire du vent
  • Ne pas recycler l’air chaud autour du condensateur
  • Eliminer tout obstacle pouvant gêner l’évacuation de l’air chaud comme le mur, la végétation, etc.
  • Bien s’assurer que le condensateur n’est pas monté à l’envers

Bien évidemment, les professionnels frigoristes qui installeront votre climatisation sauront vous conseiller sur la marche à suivre !

Conclusion

Comme vous le voyez, climatisation ne rime pas toujours avec dépenses énergétiques supplémentaires. Un climatiseur chauffe et refroidit un logement avec une efficacité remarquable, en utilisant les calories présentes dans l’air extérieur.

En optant pour une climatisation réversible pour chauffer et refroidir votre logement, vous pouvez économiser beaucoup sur votre facture, et faire des économies d’énergie !

Système de climatisation

Système de climatisation

Devis climatisation en 24h

Estimation de mon projet par un technicien spécialisé proche de chez-moi

Mon projet de climatisation

Fournitures et pose

Mes coordonnées

Gratuit – Sans engagement

En envoyant votre demande, vous acceptez d’être recontacté par votre technicien local pour obtenir une estimation personnalisée.